administrateur monuments historiques

L’administrateur de monuments historiques est le premier responsable employé par le Centre des monuments nationaux ou CMN. Il a pour mission la promotion de proximité, mais aussi de l’animation culturelle de tous les monuments dont il a la charge.

Les compétences d’un administrateur de monuments historiques ?

L’administrateur de monuments historiques doit faire preuve de plusieurs compétences pour réussir ce métier. En effet, il doit avoir de bonnes connaissances scientifiques, historiques et techniques. Il doit également avoir une bonne expérience de la gestion financière, un grand sens de l’organisation. Et enfin, il doit développer des capacités relationnelles et rédactionnelles accrues.

Au-delà de ces atouts, il doit aussi suivre des formations spécifiques. Il doit généralement disposer d’un bac + 5. Et d’habitude, on le recrute au sein du corps des conservateurs du patrimoine ou bien des fonctionnaires. En même temps, il doit justifier d’une expérience professionnelle positive dans un emploi de catégorie A. Ou alors, il doit justifier d’une expérience professionnelle dans un poste à responsabilité dans le milieu culturel.

Si toutes les compétences requises sont respectées, alors l’administrateur de monuments historiques peut être engagé à travailler dans un musée, un ministère, un service d’archéologie d’un département, une direction régionale d’action culturelle, une direction du patrimoine, etc.

Que fait exactement un administrateur de monuments historiques ?

Un administrateur de monuments historiques a besoin de développer plusieurs compétences car il est appelé à réaliser différentes missions. Comme dit précédemment, il est appelé à veiller à la conservation, la valorisation, l’animation et la promotion des monuments historiques. Il engage donc toutes les actions à entreprendre pour atteindre ces objectifs.

Il est ainsi appelé à encadrer le personnel avec qui il collabore au quotidien. Il coordonne les actions de rayonnement des monuments, ainsi que d’entretien des bâtiments. Il travaille, parfois, en étroite collaboration avec les architectes des bâtiments de France, lesquels sont chargés du suivi et de la réalisation des travaux de restauration et de conservation. Et parfois encore, il agit avec l’accord du conservateur régional pour diriger ces travaux.

Comme pour un chef d’entreprise, l’administrateur de monuments historiques doit gérer une équipe et un domaine. C’est pourquoi, il doit être une personne hautement qualifiée dans son domaine d’action.

Devenir administrateur de monuments historiques !

Le fait de devenir administrateur de monuments historiques n’est donc pas très difficile. Il suffit juste d’orienter ses formations vers les exigences du métier, telles que citées précédemment. Il faut se former dans les filières scientifiques, historiques et techniques. Il faut également avoir des connaissances particulières en gestion financière.

Tout le monde peut ainsi aspirer à devenir administrateur de monuments historiques. Il n’y a aucun autre critère de sélection que ceux déjà cités. Tout dépend ensuite de chacun s’il souhaite approfondir d’autres connaissances pour se démarquer et obtenir le poste plus facilement.

En plus d’être un métier valorisant, le poste d’administrateur de monuments historiques est également utile. En effet, il participe à la préservation du patrimoine de la France. Il veille à ce que ses richesses culturelles  restent intactes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *