pourquoi-investir-dan-une-sofica

Le gouvernement autorise des sociétés de financement de l’industrie cinématographique et de l’audiovisuel ou SOFICA à collecter des fonds privés pour leurs différentes productions. En principe tout le monde y gagne. Les investisseurs bénéficient d’une importante défiscalisation et les producteurs ont de l’argent pour leur projet.

Le mode de fonctionnement d’une SOFICA

L’État a créé les SOFICA en 1985 dans le but de permettre aux producteurs indépendants de trouver des financements pour leur projet. Le principe est très simple. Des particuliers et des entreprises ont la possibilité de diversifier leur placement. Leur contrat de souscription dure au moins cinq ans, période pendant laquelle ils ont droit à une réduction d’impôt. Celle-ci avait un taux de 30 et 36 % au départ. En 2018, le pourcentage de défiscalisation est de 48 %.

Chaque SOFICA doit obtenir l’accréditation de l’AMF avant de pouvoir émettre un appel d’offres. Le souscripteur ne peut investir plus de 18 000 € en achetant des parts des SOFICA. Ces dernières sont également très limitées, à raison d’une dizaine chaque année. Des experts en financement figurent parmi les associés et ce sont eux qui décident des projets pour lesquels ils utilisent les placements de leurs mécènes. Les souscripteurs perçoivent le remboursement de leurs parts lorsque la société est dissoute. Les offres sont rares, d’où les longues listes d’attente. Le mieux est d’entrer en contact avec un CGPI pour obtenir plus de renseignements. Il existe aussi des outils permettant de mieux gérer son patrimoine mobilier et de mieux choisir ses placements.

L’avantage fiscal obtenu avec un placement en SOFICA

avantage fiscal obtenu avec un placement en SOFICAChaque souscripteur peut obtenir une réduction fiscale à hauteur de 48 % de son revenu net global. Le calcul doit aussi tenir compte des différentes contraintes imposées par la loi. Le plafond maximal de la défiscalisation tourne autour de 8 000 €. Ce montant correspond au 25 % d’un placement de 18 000 €. De nombreuses charges fiscales doivent d’abord être déduites du revenu global avant d’appliquer cette formule. Il faut aussi savoir que ce type d’avantage fiscal n’est pas cumulable et ne peut pas être reporté aux années suivantes.

Les points positifs et négatifs du placement en SOFICA

Les investisseurs bénéficient d’une réduction d’impôt pouvant atteindre jusqu’à 48 %. Ce type de placement permet également de varier ses investissements. La seule condition est de rester prudent par rapport aux risques élevés. Les investissements ne sont pas garantis, si bien que les souscripteurs peuvent perdre leur capital du jour au lendemain. D’une manière générale, les remboursements ne se font pas à 100 %. Cela s’explique par le fait que seuls 90 % des fonds sont utilisés dans la production des œuvres du septième art.

Ils doivent également s’engager à ne récupérer leur fond qu’au bout de 5 ans au minimum. C’est le délai imposé par l’état pour faire fructifier les placements. Néanmoins, l’intéressement n’est valable que lorsque les films produits rencontrent un véritable succès. En fonction des circonstances, cette période peut être renouvelable jusqu’à 10 ans au maximum.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *